Ouvert
De Lundi au Samedi : 9h00 – 20h00
Non stop

L'ARRET DU TABAC: UNE PRISE EN CHARGE
L'ARRET DU TABAC: UNE PRISE EN CHARGE
17/10/2015

L'arrêt du tabac

 

Article mis à jour le 16 février 2017

Vous voulez arrêter de fumer ? L'Assurance Maladie vous accompagne : elle rembourse, sur prescription, les traitements par substituts nicotiniques.

Une prise en charge des substituts nicotiniques

L'Assurance Maladie vous accompagne dans l'arrêt du tabac. Elle prend en charge, sur prescription, les traitements par substituts nicotiniques (patch, gomme, pastille, inhaleur...) à hauteur de150 € par année civile et par bénéficiaire à compter du 1er novembre 2016.

Quelles sont les conditions pour bénéficier de cette prise en charge ?

Les substituts nicotiniques doivent être prescrits sur une ordonnance consacrée exclusivement à ces produits ; aucun autre traitement ne doit figurer sur cette ordonnance.

Les médecins, les sages-femmes mais également, depuis le 27 janvier 2016, les médecins du travail, les chirurgiens-dentistes, les infirmiers et les masseurs kinésithérapeutes peuvent les prescrire. 
Les sages-femmes peuvent aussi les prescrire à l'entourage de la femme enceinte ou accouchée. 

Les substituts nicotiniques doivent figurer sur la liste des substituts nicotiniques pris en charge par l'Assurance Maladie (voir la liste disponible ci-dessous en téléchargement).

En pratique

Votre pharmacien vous délivrera les substituts nicotiniques (patch, gomme, pastille, inhalateur...) qui vous ont été prescrits.
Vous devrez les lui régler directement, la dispense d'avance des frais (tiers payant) n'étant pas prévue dans le cadre de ce dispositif. 
À noter que vous n'êtes pas obligé d'acheter en une seule fois le traitement qui vous a été prescrit ; vous pouvez échelonner vos achats.

Pour que vous soyez remboursé, votre pharmacien :

  • transmet directement, via votre carte Vitale, une feuille de soins électronique à votre caisse d'Assurance Maladie,

  • ou, à défaut, vous délivre une feuille de soins papier que vous enverrez vous-même à votre caisse d'Assurance Maladie.

À noter que les substituts nicotiniques peuvent éventuellement être pris en charge par votre mutuelle ou votre assurance 

 

Actualités